Uber par çi, Uber par là… le moins qu’on puisse dire c’est que l’entreprise californienne sait faire parler d’elle (pas toujours pour les bonnes raisons malheureusement). Mais saviez-vous qu’en plus de proposer des services de transport, Uber propose de livrer vos repas au seuil de votre porte ?

Logez chez votre voisin via Airbnb,  louez votre voiture via Ouicar, roulez avec Uber… N’en déplaisent à l’hôtellerie, location de voitures ou aux taxis, la tendance est sans aucun doute à la consommation collaborative – et c’est tant mieux ! Il faut dire que ces nouvelles façons de consommer facilitent notre quotidien et font du bien au porte-monnaie. Et ce n’est pas Uber qui prétendra le contraire. En effet, fort de son succès grandissant depuis près de 5 ans, la société américaine a décidé de se diversifier – et pas dans n’importe quel secteur ! Vous l’aurez compris, nous parlons de la restauration.

Et que faire dans la restauration quand on a des voitures et des chauffeurs à disposition ? On livre pardi ! Welcome UberEATS ! Pas de fausse joie, je préfère vous prévenir tout de suite : UberEATS n’est pas (encore) disponible en France. Ni en Europe d’ailleurs (excepté à Barcelone depuis début mai). Il faut pour l’instant traverser l’Atlantique pour pouvoir profiter de ce nouveau service. NYC, Los Angeles, Chicago… East coast, West coast, à vous de choisir (ou rester neutre, allez à Toronto).

Mais qu’a de plus UberEATS comparé à un service de livraison lambda ?

 

Des repas à 10 euros livrés en 10 minutes

Uber tient la promesse de livrer en 10 minutes chrono, où que vous soyez (dans la zone livrable j’entends), à des prix défiants toute concurrence. A Barcelone par exemple, le plat coûte en moyenne 10 euros + des frais de livraison d’environ 2 euros. Pour optimiser au maximum les coûts de production, les chauffeurs eux-même emballent les commandes. Un processus bien rôdé qui fait ses preuves pour l’instant à en voir les retours des consommateurs.

 

Un application rapide et simple d’utilisation

Le service UberEATS ne nécessite pas le téléchargement d’une nouvelle application puisque le service est directement ajouté à l’existante (Uber « normal » donc). Il suffit seulement de la mettre à jour. Vous vous en doutez donc, l’application est / reste ergonomique et intuitive.

Plus besoin de donner son adresse, son numéro de téléphone ou d’épeler 3 fois son nom puisque vos coordonnées sont déjà enregistrées.

Plus besoin de crier d’impatience sur l’employé innocent (non, il ne sait pas où en est votre commande) puisque vous pouvez suivre en direct la petite voiture qui transporte votre pizza Marguerita (qui partira et arrivera chaude).

Pour finir, cette jolie vidéo est également un argument à elle toute seule puisqu’elle vous donnera faim (pas la peine de vous parler de l’avantage non négligeable que représente la notoriété internationale d’Uber).

Uber, si tu m’entends, on t’attend [en France].

Pour demander à être informé de l’arrivée de UberEATS dans votre ville, rendez vous sur le site d’UberEATS.

 

Charlotte Gripon